La Perche Pagaie

Home » The species of the month » La Perche Pagaie

La perche pagaie (Lutjanus gibbus), ou vivaneau bossu, est un poisson très coloré de Polynésie. Elle est connue sous le nom de taea en Maori. Cette espèce de la famille des Lutjanidae présente une coloration allant du gris au rosé avec des marquages jaune vif sur la tête, l’opercule et la base des nageoires pectorales.

Ses nageoires sont, quant à elles, rouge sombre avec un petit trait blanc qui délimite leur extrémité. A l’état juvénile, ces perches présentent une robe essentiellement grise et bleutée beaucoup moins clinquante qu’à l’âge adulte. La perche pagaie possède une queue fourchue avec deux lobes arrondis. Son museau élancé lui donne un air plutôt curieux, comme s’il s’apprêtait à vous embrasser. Son corps atteint une taille maximale de 50 cm à l’âge adulte.

Palanquée à Moorea

La perche pagaie
ou ‘Taea’ en Maori

Au début de leur existence, les vivaneaux juvéniles vivent solitaires dans les herbiers marins où ils se nourrissent de plancton. Arrivés à l’âge adulte, les individus se regrouperont alors en bancs près des côtes et des récifs. Le vivaneau pagaie peut vivre à des profondeurs allant jusqu’à 150 mètres. Regroupés en bandes de plusieurs centaines d’individus, les vivaneaux sont carnivores et se nourrissent de poissons et crustacés malgré leur absence de dents. Plutôt immobiles en journée, les perches chassent essentiellement la nuit comme beaucoup de poissons.

“ On associe la perche pagaie à un risque d’infection à la ciguatera (Intoxication alimentaire par la chair de poisson), c’est pourquoi elle est très peu pêchée localement. ”

Durant la période de reproduction des perches pagaies, entre décembre et janvier, on assiste à des rassemblements très impressionnants de milliers de perches qui descendent les passes des atolls. Celles-ci sont souvent accompagnées par de nombreux requins de toutes sortes rassemblés pour l’occasion. Les femelles lâchent alors leurs ovules tandis que les mâles les fécondent, toute cette chorégraphie est rythmée par les mouvements des prédateurs et du courant.

La perche pagaie se rencontre dans l’océan Pacifique mais également dans la mer Rouge et l’océan Indien. En Polynésie française, on associe la perche pagaie à un risque d’infection à la ciguatera (Intoxication alimentaire par la chair de poisson), c’est pourquoi elle est très peu pêchée localement. Ainsi, très abondante notamment dans l’archipel des Tuamotu, vous pourrez rencontrer cette espèce se déplaçant en bancs énormes à l’entrée des passes, particulièrement celle de Garuae à Fakarava qui est la plus large de Polynésie.

© Photos : V.Truchet, P.Joachim

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recents articles

The Tiki – Moorea

Three Spanish friends joined me in Moorea for a few days of vacation. All excellent divers, I asked François (TOPDIVE Moorea center manager) to organize a beautiful dive for us for the occasion. Quite naturally, he proposed for us to discover the «...

The Great Barracuda

The Great barracuda (Sphyraena barracuda) appears as the “giant” of the barracuda family. It measures around 6.5ft; it is the most impressive species in size. This long fish can weigh up to 110 Lbs. It has a silver-grey color that makes the species...

The Nurse shark

The Nurse shark is sometimes called the « Nebrius ferrugineus » or the ma’o rohoi in the Tahitian language. It measures up to 10,5ft and weighs around 220lbs at adulthood. The Nurse shark often lives on the sandy sea bottoms. This sedentary shark...

The buoy – Tikehau

After 15 years living in French Polynesia, I was looking forward to visiting Tikehau for the first time. Its main village “Tuherahera” is about 2km long and home to roughly 500 people. This beautiful atoll offers incredible Polynesian hospitality at...
Share This